VOG, la parole des femmes et des personnes non-cis: analyse qualitative des témoignages reçus

VOG, la parole des femmes et des personnes non-cis: analyse qualitative des témoignages reçus

Le 28 mai 2019 la Collective 28 mai a mis en ligne un site web permettant de recueillir les témoignages des femmes et des personnes non cis ayant vécu des violences obstétricales et gynécologiques (VOG) au Québec. En moins de six mois, plus de 200 témoignages ont été déposés sur la plateforme démontrant ainsi la dimension collective de cette violence vécue. À partir de janvier 2020, nous avons choisi d’analyser les témoignages afin d’obtenir un portrait général de la situation québécoise. S’inscrivant dans le projet Ensemble pour l’égalité et le respect en santé reproductive : outils d’informations sur les violences obstétricales et gynécologiques, cette présentation vise à laisser la parole aux femmes et aux personnes non cis ayant vécu des VOG et à vulgariser le phénomène. Au total, ce sont 238 témoignages retenus pour l’analyse provenant de 196 personnes qui nous permettent de discuter autour de l’organisation des soins, des droits brimés, des effets de ces violences sur les femmes et les personnes non cis, ainsi que sur les systèmes d’oppression qui les amplifient. D’abord, nous explorons les différentes structures organisationnelles (protocoles, horaires du personnel de santé, etc.) qui créent certaines VOG. Nous discuterons également des comportements jugés problématiques (pathologisation du corps, informations incomplètes, etc.). Ensuite, nous aborderons les droits brimés passant par les rapports de pouvoir, les faux choix et la notion de consentement. De plus, les vécus, entre autres, de mépris, de dénigrement et d’infantilisation seront abordés afin d’expliquer l’évitement du système de santé par la suite à l’expérience de VOG. Nous suggérons également des conséquences potentielles engendrées par une telle situation d’évitement. Enfin, les différents systèmes d’oppression seront abordés en fonction des témoignages reçus. Nous discuterons du racisme, de l’hétéronormativité, de la cisgenrenormativité, du capacitisme, de la grossophobie et du sexisme. Pour terminer, nous explorons les comportements jugés bienveillants de la part du personnel de santé dans un contexte de soins en santé sexuelle et reproductive.

Lien zoom: 

 https://us02web.zoom.us/j/89384028383

Détails