Panel: Rebâtir la confiance autour du système judiciaire pour les personnes victimes d’agressions sexuelles de de violence conjugale

Panel: Rebâtir la confiance autour du système judiciaire pour les personnes victimes d’agressions sexuelles de de violence conjugale

Dans le cadre de notre campagne annuelle Opération Tendre la main contre les violences faites aux femmes, l’Afeas est fière de vous convier à ce panel afin de proposer une réflexion collective et transpartisane sur l’accompagnement socio-judiciaire des victimes d’agressions sexuelles et de violence conjugale.

Nous aurons la chance de recevoir trois panélistes de choix pour discuter des recommandations émises par le Comité d'experts sur l'accompagnement des personnes victimes d'agressions sexuelles et de violence conjugale, notamment le nouveau tribunal spécialisé en matière de violences sexuelles et conjugale.

Les panélistes invitées :

  • Mme Rachel Chagnon, professeure en sciences juridiques, UQAM,
  • Mme Véronique Hivon députée de Joliette, Parti québécois
  • Mme Christine Labrie, députée de Sherbrooke, Québec solidaire

Pour en savoir plus sur les panélistes:

Avocate de formation, Rachel Chagnon est présentement professeure au département des sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal et a dirigé l’Institut de recherches et d’études féministes de 2014 à 2020. Elle se spécialise en analyse féministe du droit public et sur l’étude du droit à l’égalité en droit canadien. Elle a participé à plusieurs projets de recherche portant, entre autres, sur la criminalisation de la prostitution, les violences conjugales et les violences sexuelles en milieu universitaire. Elle est présentement directrice du département des sciences juridiques de l’UQAM.

Fière députée de Joliette depuis 2008, Véronique Hivon est porte-parole du Parti Québécois en matière d’Éducation, de Famille, de Justice, de Relations Québec-Canada et de Soins de fin de vie. Diplômée en droit civil et en common law de l'Université McGill, elle a par la suite complété une maîtrise en analyse des politiques sociales de la London School of Economics and Political Science.

En 2018, en réponse au mouvement #moiaussi, elle a proposé la création d’une instance spécialisée en violences sexuelles et conjugales au sein de la Cour du Québec afin de rétablir la confiance du public envers le système judiciaire. Des travaux transpartisans sont en cours afin de mettre en œuvre les 190 recommandations du comité d’experts sur le sujet.

Christine Labrie est députée de Sherbrooke depuis 2018. Elle est leader parlementaire de Québec solidaire, porte-parole en matière d’éducation et de famille et elle a fait partie du Comité transpartisan sur l'accompagnement des victimes d'agressions sexuelles et de violence conjugale, lequel a mené à la publication du rapport Rebâtir la confiance.

Détails